Economie Circulaire

De Wiki du Numérique Responsable

Définition

L’économie circulaire a pour objectif de s’inspirer des éco-systèmes naturels afin de créer de la valeur économique, sociale et environnementale autour de l’utilisation efficiente des ressources. Il s’agit par exemple de rallonger les flux de matières (réemploi, recyclage) et de produits (écoconception sans toxique ni obsolescence programmée, réparation, réutilisation puis recyclage) tout au long de la vie du produit ou service. Ce modèle repose sur la création de boucles de valeur positives à chaque utilisation ou réutilisation de la matière ou du produit avant destruction finale.

La loi sur l'économie circulaire du 10 février 2020[1] 'intervient dans un contexte de prise de conscience collective sur la nécessité d’une transition d’un modèle de production et de consommation linéaire, reposant sur le principe obsolète de l’abondance des ressources naturelles, à un nouveau modèle adapté aux défis d’aujourd’hui. En effet, nos prélèvements sur les ressources naturelles dépassent largement la bio-capacité de la Terre, c’est-à-dire sa capacité à régénérer les ressources renouvelables, à fournir des ressources non renouvelables et à absorber les déchets[2]'.

Dans le cadre du numérique responsable

La production d'équipements numériques nécessite l'utilisation de matières premières critiques telles les terres rares, ce qui de facto, pose des questions sur l'approvisionnement alors même que ces ressources sous-tendent non seulement la révolution numérique mais aussi écologique.

A ce titre, l'Institut National de l'Economie Circulaire définit l'économie circulaire dans le cadre du numérique responsable comme 'une solution aux défis de raréfaction des ressources pour le numérique, visant un découplage entre la création de valeur sociétale de son impact sur l'environnement. Ce modèle implique la mise en place de nouveaux modes de conception, de production, d’usage et de consommation plus sobres et efficaces (éco-conception, écologie industrielle et territoriale, économie de fonctionnalité, etc.) et à considérer les déchets comme des ressources'[3]

Les mesures de la loi économie circulaire [1] qui visent le numérique :[3]

  1. Information environnementale avec un indice de réparabilité puis de durabilité des produits ainsi qu'une équivalence en émission de GES de la consommation de data qui devra être communiquée par les fournisseurs d'internet
  2. Reconnaissance de l'obsolescence logicielle avec l'instauration d'un cadre légal
  3. Actions sur la réparation des équipements avec la disponibilité des pièces détachées, l'allongement de la durée légale de garantie ainsi que l'interdiction de destruction des invendus
  4. Elargissement de la responsabilité du producteur aux entreprises d'équipements électriques et électroniques ainsi qu'aux plateformes e-commerce avec bonus-malus pour l'écocontribution
  5. Engagement des commandes publiques pour privilégier les biens issus du réemploi ou intégrant des matières recyclées et une ouverture au don
  6. Réduction du plastique utilisé dans les produits et les emballages

Voir aussi

Références

Articles connexes

Liens externes